Cours flamenco Toulouse
ANIMATIONS
ANIMATIONS
ANIMATIONS
EN SAVOIR +EN SAVOIR +EN SAVOIR +
Animation Flamenco Toulouse
CONCERTS PRIVES
CONCERTS PRIVES
CONCERTS PRIVES
EN SAVOIR +EN SAVOIR +EN SAVOIR +
Cours particulier Flamenco
COURS PARTICULIERS
COURS PARTICULIERS
COURS PARTICULIERS
EN SAVOIR +EN SAVOIR +EN SAVOIR +

Le flamenco, une musique universelle

Le flamenco est une musique officiellement reconnue depuis le 19ème siècle. Cependant ce style musical est apparu bien avant et serait issu d’un brassage culturel qui a évolué au fil des années en Andalousie, et dont l’origine est encore mystérieuse. Les gitans, qui sont venus s’installer en Andalousie ont particulièrement participé à cette évolution. D’autres cultures, notamment les arabes et les juifs, ont aussi influencé cet art.

Aujourd’hui le Flamenco est une musique universelle pratiquée dans beaucoup de pays. Elle est inscrite depuis 2010 au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO.

Le flamenco est comme un arbre immense, chaque branche représentant des styles musicaux avec ses propres codes et ses rythmiques. Chaque région d’Espagne ayant développé leurs propres styles. Dans le flamenco tout le monde peut trouver sa place. Quel que soit son âge, son niveau musical, on peut participer.

Les rythmes et les chants entrainent petits et grands, le moindre objet devient une percussion improvisée qui permet au corps de vibrer à l’unisson avec la musique; cajon, palmas, castagnettes et pitos (doigts)…

La danse est un art à part entière du flamenco, qui accompagne la musique. Au départ les chants et la danse sont le noyau du flamenco, puis la guitare est venue par la suite sublimer ce qui existait déjà…

Le flamenco a évolué durant le siècle dernier pour s’ouvrir à d’autres instruments et styles musicaux.  Aujourd’hui il fusionne avec du pop, du rock, de la salsa, du blues… Ses rythmes se retrouvent dans de nombreuses musiques avec lesquelles il s’accorde parfaitement !

Extraits de mes compositions

Culture gitano-andalouse et flamenco

Dans la culture gitane, les fêtes improvisées et rythmant les évènements de la vie (mariages, baptêmes, fêtes religieuses, anniversaires…) sont autant d’occasions de se réunir autour de la musique.

La fête se compose en plusieurs parties, au début les musiques sont plus festives et joyeuses comme la rumba et la buléria puis au fur et à mesure que la soirée avance, les chants se font plus profonds et intenses.

Chacun s’exprime tour à tour en chantant, en dansant, en jouant d’un instrument. Tout le monde a son « petit moment de gloire » encouragé par des jaléos. Cet engouement général est porteur d’une dynamique familiale, de clan.

Pour se faire sa place, il faut avoir quelque chose à dire ou à montrer. Du plus jeune au plus vieux, tout le monde est présent et a un rôle à jouer…

Les chants de buléria par exemple sont comme des « battles » où les chanteurs se mettent au défi et se moquent (bulerias vient du « verbe » burlarse qui veut dire se moquer) en improvisant des textes pour faire rire l’assemblée. Les danseurs eux aussi s’amusent sur ces paroles et leur corps jouent avec les musiciens… C’est une véritable alchimie de groupe euphorisante et dynamisante !

Gitans et andalous partagent des cultures communes mais ont aussi chacun leurs singularités. Etant issu de cette mixité, j’aime les mélanger dans ma musique.

Les Sévillanes font partie de la culture andalouse mais sont peu représentées par les gitans car plutôt appréciées par les Andalous. Les femmes se parent de robes superbes et passent de casetas en casetas (petits bars familiaux) pour danser et retrouver les amis et la famille.

Au delà de l’aspect festif, la rumba est aussi un moyen d’expression, où les paroles parlent de toutes les émotions humaines et des facettes de la vie.

Une dimension thérapeutique

La musique est universelle tout comme les émotions. Partout dans le monde nous savons ce qu’est l’amour, la tristesse, le rire…
A travers le flamenco, les gitans ont exprimé leur passion, leur joie mais aussi la peine, le deuil, la maladie, les amours impossibles. C’était une façon d’exulter les épreuves de la vie, de les apprivoiser, comme une forme de thérapie.

Que ce soit dans ma vie personnelle ou dans l’enseignement de la musique, j’ai pu expérimenter à quel point cela était vrai.
Nul besoin d’être aficionado (un passionné) ou être né gitan pour ressentir la musique. C’est une aide merveilleuse à la portée de toute personne.

Quel que soit l’âge, le statut social, les difficultés, le flamenco vous aide à vous dépasser, à évoluer… J’ai accompagné plusieurs de mes élèves et je les ai vus se transformer grâce à la musique, au chant ou à la percussion. C’est comme ça qu’est née l’idée de créer des ateliers spécifiques ayant pour objectif d’aider grâce à ma musique.

Voici quelques bienfaits liés à la pratique du flamenco en ateliers de groupe :

  • Confiance en soi
  • Prise de parole face à un groupe
  • Réduction du stress grâce à la sécrétion d’hormones du plaisir (dopamine et sérotonine)
  • Amélioration du bien-être émotionnel
  • Gestion des émotions (harmonisation des deux cerveaux)
  • Ecoute et partage
  • Amélioration de la mémoire et des fonctions cognitives

Ces ateliers s’adressent à toute personne souhaitant utiliser la musique pour améliorer son bien-être intérieur.

Ils peuvent être notamment très utiles pour accompagner des épreuves de la vie, comme un deuil, une maladie, après un accident, lors d’une reconversion…

Chez les personnes âgées et les handicapés, l’effet est particulièrement incroyable !

En entreprise, les ateliers permettent aux employés de se détendre et de relâcher la pression tout en favorisant une meilleure écoute et entente de groupe.

Le flamenco thérapeutique